12 avril 2010

t'entends

Mec tu sais que c’est mort là, on est le 12 avril et je viens de voir en rentrant de cours mon deuxième touriste allemand en sandales-chaussettes, #nazidulook, j’avais déjà parlé sur twitter (@MatthieuM_ pour les filles) du premier. Alors je me dis, je me souviens que j’habite en Corse et que d’ici 1 mois, 2 mois, je pourrai plus rouler nulle part parce que les routes sont trop étroites, je pourrai plus marcher parce que les touristes prendront des photos de chaque immeuble en pensant y apercevoir un militant nationaliste encagoulé.

C’est sûrement de là que me vient ma haine de l’été. J’ai toujours détesté le moment où le soleil revient, où j’ai plus besoin de mettre de veste pour aller m’en prendre une en soirée, où mes potes m’invitent à des après-midi à la plage. Ca va faire deux ans que je me réveille chaque matin face à la mer, et je la préfère en hiver. C’est pour ça que je déteste les gens qui disent à quel point la Corse est belle. Vous ne comprendrez à quel point la Corse est cool que quand vous y viendrez en décembre. J’ai beau dire ce que je veux, même si je passe les pires journées et soirées de toute ma vie dans ma ville moyenne à traîner avec des gens moyens pour faire des choses moyennes, j’aime bien la Corse.

On est le 12 avril, il ne fait que 12 degrés. La coïncidence est drôle, mais avant-hier il faisait 23° et j’ai commencé à flipper, à me dire que l’été arrivait trop tôt et qu’il allait encore falloir trouver un moyen de me casser d’ici. Un moyen de vivre en hiver toute l’année.

4 commentaires:

Antonia a dit…

en plus pendant l'hiver y a les soirées étudiantes à Corte
(je te magagne)

Pute plus corse que toi a dit…

Connard, c'est nul à chier.

felix a dit…

"je passe les pires journées et soirées de toute ma vie dans ma ville moyenne"

C'est parce que t'habites Bastia qui est une ville de merde.

Kabotine a dit…

Moi, je dis : "vivement les 25 avril" voilà !
(bon, ok pour le 26, mais pas beaucoup plus tard...)