1 mai 2010

Les Rois du Monde.

pic : Andrea Pola

On aura escaladé, tous les deux, toutes les montagnes et les plus hauts sommets du monde. On aura, tous les deux, planté nos drapeaux un peu partout. On aura, tous les deux, senti plein de fois le vide sous nos pieds, quand on était tout en haut. L’ivresse des cimes, même si quand tu es tombée la première fois, je me suis dit « merde, l’ivresse décime » . J’aurais bien aimé savoir ce que ça faisait, d’enfin se sentir plus puissant que les autres, plus haut, plus fort, plus mort.

Je voulais souffler dans ton oreille comme dans mes jeux de Nintendo 64. Je voulais parler avec toi, qu’on se demande, ensemble, ce qu’était devenu Bartholomew Ogbeche, qui après un début de carrière fulgurant avait explosé en plein vol. Y voir des ressemblances troublantes avec nous. Je voulais que tu me montres ta collection de cartes Yu-Gi-Oh dont on avait tellement parlé. Je voulais que tu m’apprennes comment faire des scoubidous.

J’ai bien aimé te regarder partir. Je me lasse toujours super vite de ce que j’adore, c’était déjà le cas des dessins animés, des bateaux de pirates, et toutes ces conneries. Normal, maintenant c’est le tour des meufs trop cools.

Au fond peut-être que je m’imaginais simplement pas faire autre chose avec toi qu’un mégacheck style wesh sisi tkt mon frère. Alors même si t’es jolie, assise sur ce banc qui pourrait bien être un missile thermique, t’en sais rien d’abord, je vais être obligé de te lâcher la main, te laisser tomber. L’ivresse des cimes, l’ivresse décime.

Plugs - All Them Witches (de l'indie dance pétée qui tue avec un mec du pire groupe de la vague New rave, Does It Offend You, Yeah? dedans quoi, écoute c'est coolos tu verras)

Et puis après, promis, j'arrêterai ce genre de texte qui n'a du sens que pour moi. Je parlerai la prochaine fois de la vie, la vraie, pas les trucs que je vois quand je ferme les yeux dans les avions. Je pourrais peut-être même parler de foot, merde, parler enfin aux beaufs, enfin je sais pas vous voyez. J'espère juste que, peu importe ce que je ferai, ça se finira en produits dérivés, que ça se finira en séances de dédicaces, qu'on tuera enfin le Blog Game, sans fusils, sans missiles, sans artifices. Juste comme ça, check, TMTC. Mec, n'importe lequel de mes neurones est plus destructeur que ton bazooka. Bisous.

ps : Même si le mec qui a fait la prod a un peu trop abusé sur le auto filter d'Ableton Live et que l'enchaînement avec "The Very Best - Julia" est un peu hors de propos quand c'est sorti du contexte, Theophilus London semble à l'aise dans ce Rap Game : cette nouvelle tape le montre encore plus, et puis merde, voilà quoi.

Theophilus London - Understood

34 commentaires:

Anonyme a dit…

Mec, moi je trouve que ton texte est coolos.

Matthieu M. a dit…

Merci!

Anonyme a dit…

moi aussi en fait

Un café avec 5 pailles a dit…

Moi je trouve que la photo est méga coolos en fait, mais le texte est pas mal non plus hein !

Dim. a dit…

t'es bon encule.

Anonyme a dit…

ça te réussit pas la nuit matthieu

Marie. a dit…

Moi j'pense qu'il faut continuer à ne pas parler aux beaufs. De toutes façons, si tu postes tes textes c'est que ça t'apporte quelque chose nein ? Et, en plus, c'est bon.

Pauline V a dit…

Continue.

Anonyme a dit…

C'est bon c'que tu fais. Lache-pas et continue.

June De Witt a dit…

Moi, tant que tu fais des textes comme ça, je serais heureuse de te lire !

Anonyme a dit…

moi je trouve que c'est de la merde, pute.

Anonyme a dit…

"Je voulais souffler dans ton oreille comme dans mes jeux de Nintendo 64"

Non mais non quoi. Que fait la Police quand même, on se le demande. Quand on écrit un truc aussi pathétique et complètement foireux que ça, faut vraiment penser à arrêter de bloguer deux petites secondes, réfléchir à son écriture de merde, et plus généralement, à sa vie de merde ; puis se suicider si besoin est.

Parce que, vraiment, c'est à chier. Nul. Une gamine qui se prétend mature.

Matthieu M. a dit…

AH PUTAIN ENFIN DES COMMENTAIRES POSITIFS. MERCI.

Vadim P. a dit…

Salut je m'appelle Anon j'ai 13 ans et j'ai pas compris ce que c'était le premier degré. Par exemple j'ai appris que c'était des adultes qui écrivaient les scénars d'Alf. Ben je trouve que c'est des vrais gamins, ils ont pas d'humour et tout, il faudrait qu'ils grandissent un peu là parce que bon moi ça me fait pas rire leur humour de gamin.

Anon, tu peux aller voir chez LA Friendly si on y est.

Anonyme a dit…

Non je ne m'appelle pas Anon, je ne traine pas sur 4chan ; je suis à Sciences Po Paris et je te suis donc supérieur (réanimons les rivalités entre IEP).

Il n'y a malheureusement aucun degré dans ce qu'écrit Matthieu. Autant, j'apprécie énormément tes textes Vadim, et ceux des autres membres du blog, autant ceux de Matthieu sont souvent parsemés de phrases pseudo-cools comme celles-ci qui tombent à plat. Je dis même pas ça dans une intention méchante, c'est juste que ça rend le texte inintéressant et, encore une fois, pathétique.

Et putain, m'en parle pas de cette histoire des adultes qui écrivent Alf. Depuis, je trouve ça vachement moins drôle.

Puis ne frappons pas sur ce pauvre LAFriendly. Au fond, il nous fait tous bien marrer, ce con

Vadim P. a dit…

Anon tu te sauves un peu.

Mais je crois que tu les lis au mauvais degré.

Coni a dit…

Moi je trouve sa phrase super drôle et ça met en valeur son coté "je suis encore jeune et insouscient".

Par contre j'ai pas fait sciences po et je t'emmerde un peu grave avec ton coté "je suis trop une folle et surtout je suce un peu Vadim pour me adoucir la haine".
Et vu que tu es une fille je t'offre cette citation pour toi "pas de capote j'crache sur ton dos" de rien (non cherche pas dans tes bouquins de bac+10000 tu retrouveras pas)

Anonyme a dit…

Ce à quoi je répondrais (un grand classique, contrairement à ta réplique absolument à chier) "Si il y avait des bites par terre, y en a qui marcherait sur le cul" et je pense, mon ami, que tu en ferais partie. Espèce de petit suce-boules pas assumé va. Je suis pas une fille, j'écoute Burzum dans ma chambre en faisant des solos de guitare imaginaires.

Le problème, c'est qu'on peut pas inventer je ne sais pas combien de degré d'humour pour justifier ce que l'on écrit. Là, c'est sensé donner un côté geekos un peu looseur mais touchant mais ça tombe à plat parce que ça sonne pas bien et c'est plutôt ridicule. On dirait le groupe facebook du même nom qui est affreux.

C'est pas le seul problème non plus, je passe sur le fait de foutre des hashtag twitter dans un post.

Sinon je vous aime tous, même toi Coni avec ta photo de profil trop de la nightlife qui déchire.

Vadim P. a dit…

Y'a un hashtag là?!

Anonyme a dit…

Burzum c'est pas de la merde?

Ah ces saints de la police a dit…

Anne, quand on a une prose qui rame comme une blague de stéphane guillon :

- on vient pas ouvrir sa grande bouche et parler du pathétique en essayant d'utiliser les mêmes effets de style foireux. "un truc aussi pathétique et complètement foireux que ça, faut vraiment penser à arrêter de bloguer deux petites secondes, réfléchir à son écriture de merde, et plus généralement, à sa vie de merdrrRRRZZZZ... (onomatopée cadeau pour cacher la misère). Meuf ça se traîne là, c'est chiant, tes vannes c'est le comic sans de la punchline.

- on la ramène pas sur les IEP quand on parle d'internet et qu'on arrive de Paris. Jusqu'à nouvel ordre la Frange, Kamel Toe, la Liberté de la fesse c'est pas estampillé saint guillaume. Retourne te toucher sur l'imparfaite et lâche le net mon petit boudin.

- quand on veut recopier des phrases, on évite les fautes d'orthographe. On vit dans des mines mais on maîtrise le correcteur automatique tavu.

- ne cite pas le Duc ou il va faire naître ton gosse à l'orphelinat.

Anonyme a dit…

Je suis trop occupé à danser comme Hugh Jackman avec des japonaises pour vérifier mes fautes d'orthographe.

Je ne sais pas écrire, certes, c'est pour ça que je n'ai pas de blog et que je préfère lire ceux de gens qui savent écrire. Mais bon, je suis rassuré, j'ai pas le monopole de la vanne pourri, je crois qu'on veut me faire concurrence avec "Jusqu'à nouvel ordre la Frange, Kamel Toe, la Liberté de la fesse c'est pas estampillé saint guillaume."

L'Imparfaite c'est cool, on crache pas dessus, s'il te plait. Quand tu seras capable de concevoir un truc aussi chiadé et intéressant, on en reparlera.

thebestplace.fr a dit…

Sincèrement je soutiens à fond Ano la phrase est à chier.
C'est dans les cartouches NES qu'on souffle pas dans celles de 64.

Anonyme a dit…

figure toi qu'on soufflait même dans celles de game boy, mec.

Coni a dit…

Faire des fautes à Sciences Po ça c'est rebel.

Bon sinon t'es un mec ou une fille ? et concernant ta citation j'ai rien compris car moi perso c'est les filles à frange mon plaisir (Combo petits seins / petit cul).

Sinon j'arrive pas à savoir quel est le plus pathétique entre la phrase de matthieu concernant sa N64 ou bien tes solos de guitare imaginaires. (à méditer mon con).

Bon je te laisse je vais prendre un rail de C et baiser deux trois putes en backstage avec Harvey Ambomo. (Oui c'est ça la nightlife baby)

#ConiOut

Sushi partout a dit…

Anne, t'as pas dû capter le délire sur la vanne pourriE, on va la jouer en gros sabots. L'estampille saint guillaume c'était une manière imagée de te suggérer que sur la question d'internet, les gringalets à wayfarer qui forment ton écosytème relationnel se font encastrer dans le filet à coup de zizou dans la gueule. Qu'en gros à part lancer des projets mort-nés(a.k.a Sciences Po TV, palmarès : deux fichiers youtube) et être un objet de victimisation involontaire (le petit 1A qui prend le noctilien en Hugo et termine avec des Boss, le pseudo-journaliste qui se fait décalquer par Mélenchon), Paris est juste absent du 2.0. C'est pas grave, c'est pas important, c'est juste comme ça.

T'as l'air d'avoir des actions dans l'autre feuille de sopalin donc je m'attarderai pas dessus. Et puis elle donne au moins une idée de la frénésie sexuelle des étudiants de paris. La vache, parler de comment tu te touches aux toilettes c'est vrai que c'est chiadé (je te ferai pas l'offense de reprendre le terme "intéressant"). A part faire marrer le Parisien qu'une revue de l'IEP s'adresse solennellement à "tous les déviants", c'est du touche-pipi wordpressé.

Coni a dit…

#inyourface

Tchikumba a dit…

Si tu pouvais éviter de me répondre, j'ai une désaffection pour les étudiants qui se vautrent dans leur illétrisme et j'ai des trucs à faire.

Ziggy stardest a dit…

Coni,je présente mes excuses au nom de la France, tous les sciences po sont pas comme ça. A Lille on fait même des solos avec des vraies guitares

Coni a dit…

ahah c'est nettement moins pathétique mais ne t'en fais pas j'ai aucune haine contre les autres sciences po, ça doit être le featuring Sciences Po x Paris qui marche pas.
C'est juste que ceux de paris sont assez irritables car ils se font toujours recalés (même aux soirées étudiantes) ou victimisés.
Eh oui pas facile de toujours traîner avec les mêmes personnes, de boire le même chardonnay et de parler de "LA CULTURE". (non pas la culture LA CULTURE). #truestory

Mais heuresement ce n'est qu'un cliché que je dresse là: il y en a des gentils (ce qui n'est apparement pas le cas de cet anonyme bien trop con pour ouvrir sa gueule de faux cultivé ).

La culture est bonne que lorsqu'elle ne s'appelle pas culture.

Anonyme a dit…

"La culture est bonne que lorsqu'elle ne s'appelle pas culture."

Non mais voilà quoi, vous présentez de bons arguments et vous gâchez tout...

Dim. a dit…

Sushi partout je t'aime beaucoup #vraimentpede #maisjinsiste

Anonyme a dit…

mais personne ne va dire que les premières lignes sont "pompées" sur Bashung?
et quelqu'un a un avis sur l'ena?

Matthieu M. a dit…

dans le sens où je laisse bashung à mon père et mon grand père, je pense que c'est pas une critique justifiée.