25 juin 2010

Like.

© Vincent Frémont

Je veux la vie de 3% de mes potes Facebook. Je veux traverser les Etats-Unis d'est en ouest. Je veux qu'on me traite de cliché. Je veux n'avoir rien à foutre de mes journées. Je veux n'avoir pas vraiment fait d'études. Je veux ne m'être jamais mesuré à personne. Je ne veux pas savoir si je suis mieux ou moins bien qu'un autre. Je veux être petit dans une piscine géante avec une vue sur la côte au loin, comme dans La Piscine de Jacques Deray. Je veux du champagne. Je veux beaucoup d'amis chez moi tous les jeudis. Je n'aime pas le champagne. Je veux aussi du Ricard partout. Je veux que le Ricard devienne cool. Je veux ne plus inviter mes amis pendant 2 mois si ça me chante. Je veux que le monde tourne, avec ou sans moi. Je ne veux pas d'enfants. Je veux une femme. Je veux la voir bronzer dans son maillot sombre une pièce. Je veux une femme blonde. Je veux qu'elle soit grande. Je veux qu'elle vienne d'ailleurs, parce que j'ai vu beaucoup de filles dans ma vie, et je ne vois pas comment une "fille d'ici" pourrait me plaire. Je ne veux rien reconnaître en elle. Je ne veux pas connaître son lycée, pas connaître sa ville. Je veux que les noms de ses amis soient des noms que je n'ai jamais entendus de ma vie. Je veux que ma femme ait de beaux seins. Pas trop petits, pas trop gros, la normalité en termes de taille de seins. Cette seule taille où naît la beauté qui crée chez l'homme pas le vrai plaisir, mais la sérennité. Ces seins qui basculent dans le vide et rebondissent dans l'air lorsqu'ils sont soudainement virés d'un soutif ou d'un haut de maillot. Ces seins qui débordent un peu mais jamais trop, ces seins qui remplissent tout juste l'espace et donnent un ordre à chaque chose du paysage. Je veux parcourir les routes en Royal Enfield. Je veux voir le décor défiler, la tête complètement vide. Je veux n'entendre plus que le silence. Je veux ne parler qu'au vent, aux canyons et aux concierges de motels, d'hôtels (comprends la variation dans le bon sens). Je ne veux surtout pas parler à ma femme. Ou bien trois phrases par jour, comme dans Lost in Translation. Je veux vivre en vacances. Je veux gribouiller un dessin et le balancer sur Internet sans rien en attendre. Je veux qu'on m'ait oublié. Je veux qu'on ne vienne plus s'agglutiner au grillage gigantesque qui marque l'entrée du parc de ma maison. Je veux ne pas écrire de phrases pédantes comme la précédente. Je veux toutes les fenêtres de ma maison ouvertes. Je veux qu'il fasse chaud, chaud comme il faut. Je veux vivre torse nu et en short toute ma vie. Je veux vivre loin de ces filles qui n'aiment pas les mecs en short. Je veux porter un maillot de bain du lever au coucher du soleil. Je veux dormir à poil. Je veux un lit si grand que je pourrai choisir d'y dormir seul dans un coin, ou avec ma femme. Je veux un soir décider de bien m'habiller, pour aucune occasion particulière. Je veux une maison sur un seul étage. Je veux une terrasse de la superficie de ma maison. Je veux le vide au-dessous de ma terrasse. Je veux un fond sonore du genre de Look de Tellier, du genre de Heartbeats de Gonzales, ou un morceau qui a été avant-gardiste un jour. Un jour, mais plus aujourd'hui, parce que je veux être loin du passé. Je veux être hors du temps comme hors du monde. Je veux voir la mer depuis mon balcon, la regarder comme l'une de mes dernières interlocutrices. Je veux descendre parler au paysan du coin. Lui demander comment vont ses olives, ou ses raisins. Je veux être un mec bien. Je veux être pur comme de l'air. Je veux flotter comme l'air, je veux être transparent comme l'air. Je veux avoir tellement respiré que je deviendrai moi-même de l'air. Comme l'air à 11,000 mètres de profondeur, je veux disparaître. Je veux être de l'eau à 11,000 mètres. Je veux vivre comme si j'étais proche d'une mort qui ne viendra jamais. Enfin je voudrais.

.

7 commentaires:

sam a dit…

t'es sérieux là avec lady gaga ?!!!!!!!!

Metanoia a dit…

On aurait pu trouver musique davantage appropriée à l'article, je trouve. Celà dit, j'apprécie l'article en lui-même.

Dim. a dit…

C'est vrai y avait plus approprié, mais c'est pas ce que je cherchais à faire ! Maintenant je trouve pas ça inapproprié non plus...

ps : je suis on ne peut plus sérieux avec Lady Gaga.

ces-fils-qui-nous-remuent a dit…

et bah moi j'aime bien tous ces je veux
et même qu'on s'en fous si y a du lady gaga sur cet article, c'est cool

L'eau de pluie a dit…

Je veux danser comme Lady Gaga. je veux pas avoir la tête de Lady Gaga.

Anonyme a dit…

je crois que t'as oublié de préciser que tu veux que ta femme soit mince, limite anorexique ou un truc comme ça.

Dim. a dit…

Héhé je l'ai pas précisé parce que c'est tout simplement pas le cas !