15 septembre 2010

J'ai bataillé dur pour trouver une photo plus naze.

J’ai fait part de mes angoisses à Vadim. J’ai lu les derniers posts et j’ai eu comme l’impression de plus être à la hauteur de ce truc. Bah ouais quoi, j’ai rien de plus à offrir que des histoires de meufs qui s’en battent la race, des histoires de meufs qui écoutent Lake Heartbeat mais que je ne peux pas décemment apprécier, des histoires vaguement drôles dans la lignée de mes 4 jours avec des vieux. Alors voilà, l’angoisse. Mais peu importe. Si je suis encore là, si on ne m’a pas remercié pour mes bons et loyaux services tel un Raymond Domenech du blogging, c’est sûrement pour quelque chose.

J’ai eu envie de poster ce soir, même si d’après mes plans je ne devais pas poster ce truc-là, mais un autre texte qui viendra un peu plus tard. En attendant, je me suis dit que j’allais m’en sortir comme d’habitude. Deux-trois figures de style débiles, une histoire de fille qui s’en fout (peut-être simplement un nouvel épisode d’une ancienne histoire, ou peut-être pas), un morceau d’electro chiant. Normal. La routine. Puis y a eu ce clip de Booba et j'ai eu envie de le poster.

Alors voilà, quoi de neuf dans le 9-2 ? Pas grand chose. Le son est pas ouf, Booba se la joue de plus en plus ricain, certaines punchlines m’ont marqué (« VIP à la banque de sperme », « en cas de défaite sur le ring j’ai géchar le kalach »), d’autres m’ont fait rire (le truc du « caca », celle des quesadillas…). J’ai maté la fille et son cul comme tout le monde. Cela dit, je suis pas trop dans ce game-là. J’ai des sentiments, j’aime plus les gros culs. Mais je suis quand même un mec content. J’ai regardé le clip une seule fois et je ne pense pas que j’y reviendrai vraiment mais tu sais toi aussi ce que veut dire cette vidéo. Booba va revenir pour de vrai, avec Lunatic, un nouvel album, et on peut sincèrement espérer qu’il sera meilleur que ce single. Au pire, le Duc se sera essoufflé mais je sais bien qu’on postera un extrait ici quand même, quitte à se forcer.

J’ai évité la routine, pour une fois. J’ai même pas encore parlé de la rentrée, je me demande si je vais si bien que ça.


Booba - Caesar Palace (dailymotion)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

T'en as jamais parlé des meufs qui écoutent lake heartbeat.

Matthieu M. a dit…

Sisi, fallait lire les premiers posts.

Martin Medus a dit…

Ouais enfin booba ca sera jamais aussi cool que the killers

MARIEKE a dit…

Ahah ces répliques me font rire, quelle idée de répondre ça.